Dans un mémoire de travail réalisé en 2000, des ingénieurs Mines de Paris ont proposé une analogie sur les projets ERP qui a une grande pertinence… l’image d’un chantier de génie civil cherchant à faire un pont entre deux rives…. L’image renvoie dans l’entreprise à des domaines différents qui vont devoir dialoguer à travers l’ERP. Le mémoire complet est disponible dans le dossier lecture. Voici le début du chapitre 2 intitulé Les projets ERP : une folle équipée

Les projets ERP : une folle équipée



Lorsqu’une entreprise choisit d’acquérir et d’utiliser un ERP, elle doit d’abord commencer par le mettre en place. Nous verrons que ce projet d’installation n’est pas un projet comme les autres, et qu’il représente pour l’entreprise une aventure risquée et semée d’embûches. Les témoignages des différents acteurs que nous avons rencontrés rendent compte de ces obstacles et de la façon dont il est possible, ou non, de les contourner.

Construction d'un pont en bois

Légende et copyrights

A travers ces témoignages, qui dépendent beaucoup du point de vue de leurs auteurs, nous présenterons les difficultés d’un tel projet en suivant les étapes de son déroulement habituel : en partant du choix d’un ERP jusqu’à la prise en main du système d’information par les utilisateur

Un projet pas comme les autres. Un pont entre deux rives

Imaginons un plateau peuplé de tribus nomades qui commercent entre elles. Ce plateau est coupé par un précipice. On décide de construire un pont pour faciliter les échanges. Mais le précipice est en permanence recouvert d’un épais brouillard. Les maîtres d’oeuvre ont donc placé sur chaque bord du précipice un ouvrier qui crie à intervalles réguliers pour que ceux qui construisent le pont, plongés dans le brouillard, sachent dans quelle direction progresser. Les chefs d’équipe expérimentés savent se guider au bruit et évaluer la distance qui sépare les deux bords du précipice. On choisit de construire un pont suspendu en acier, bien que les constructeurs n’aient pas l’habitude de cette nouvelle technologie. Chaque tribu a des contraintes sur la forme de ce pont : certaines roulent à droite, d’autres à gauche et les signalisations doivent apparaître dans différentes langues.

En plus, l’emplacement des extrémités du pont est sans arrêt remis en cause en raison du déplacement des tribus. Et le précipice s’avère être une faille qui bouge parfois. D’ailleurs, ce n’est même pas un simple pont qu’on veut construire, mais un véritable échangeur qui permettra aux flux commerciaux entre les tribus d’utiliser des chemins optimaux… Lorsque le pont est finalement construit, on remarque que les membres des tribus, qui n’ont jamais vu de pont suspendu et qui comprennent difficilement les méandres de l’échangeur, hésitent à s’aventurer dessus. On se rend compte également que les moyens de transport évoluent vite : ils deviennent plus lourds et plus larges. En plus, les tribus se sentent contraintes par l’emplacement du pont, mais ne veulent cependant pas se sédentariser. En fait, le pont va devoir être modifié périodiquement pour prendre en compte toutes les évolutions.


Qui serait assez fou pour se lancer dans une telle entreprise ?… C’est pourtant à cela que ressemble un projet ERP ; et c’est même encore beaucoup plus compliqué.