La modélisation est un enjeu à toutes les étapes d’un projet de type ERP.

Lors de la sélection d’un produit, certains éditeurs proposent des modèles de processus « standard », comme les « scénarios métiers de SAP Business By Design ». On peut alors comparer des solutions à un niveau correspondant aux attentes métiers, en faisant abstraction de leur apparence, de leur ergonomie, de leurs structures de données…

Figure 87. Des modèles dans tout le cycle de vie...

Lors de la configuration d’un ERP, les consultants vont proposer un modèle métier adapté au périmètre et aux objectifs du projet, pour démonter leur capacité à répondre au besoin en restant plus ou moins proche des processus standard de l’ERP.

Il est plus facile de rendre visible la réinterprétation du besoin exprimé en l’illustrant au niveau d’un processus métier ou d’une règle de gestion.

Lors de l’adaptation de l’ERP, du paramétrage détaillé de ses processus, de la codification des données, des processus opérationnels peuvent servir de cadre aux spécifications, à l’organisation des tests, des simulations…

Enfin, dans l’exploitation d’un ERP, certaines offres permettent de donner à l’utilisateur un poste graphique lui montrant les workflows dans lequel il est impliqué en les situant des les processus métiers, favorisant une compréhension transverse du rôle de chaque acteur.

Cela suppose une approche intégrée de la modélisation, permettant de créer des liens entre modèles et paramètres, illustrer la documentation, permettre un accès dynamique aux transactions à partir des rôles dans les processus… C’est ce que permettent les outils Solution Manager pour SAP ou Dynamic Enterprise Modeling pour INFOR LN…